réseau
ALIS
ANNUAIRES
Inscriptions
Maladies
infectieuses
Addictions
Pers.
Agées
Cancer
Groupes
prof.
Pandémie
grippale

Les protocoles
du Réseau de Santé Paris Nord:

Prise en charge des couples séro-discordants pour le VIH sur le Nord de Paris: comment proposer et utiliser la PMA

Cet outil a été révisé pour la dernière fois le 25/03/2011 .

(Equipe pluridisciplinaire « AMP à risque viral » Bichat-Claude Bernard)

Les modalités de prise en charge en AMP des couples séro-différents ou non pour le VIH ont été formalisées par un arrêté du 11 septembre 2010. Un certain nombre de centres de référence ont été désignés pour cette mission. Au Nord de Paris (et donc sur le territoire du Réseau de Santé Paris Nord) c'est l'hôpital Bichat qui remplit cette fonction.

1) Quels sont les couples concernés?

Tous les couples dont l’un ou les deux partenaires sont infectés par VIH 1 ou VIH 2, coinfectés ou non par les virus de l’hépatite B (VHB) ou de l’hépatite C (VHC).

2) Pourquoi une Assistance Médicale à la Procréation dans ces cas?

3) Dans quelles conditions cette prise en charge s'effectue-t-elle?

Les conditions ont été strictement redéfinies dans l’arrêté ministériel du 11/09/2010:

  1. Prise en charge dans un centre spécialisé agréé pour l’AMP «à risque viral»
  2. Engagement du couple à avoir une sexualité protégée
  3. Patient infecté par une souche de VIH détectable, exempt de pathologie grave et évolutive
  4. Patient régulièrement suivi (suivi trimestriel)
  5. Patient ayant un taux de CD4 > 200/mm3 (sauf exception médicalement documentée) au cours de 2 bilans espacés d’au moins 3 mois et dans les 6 mois qui précèdent l’AMP
  6. Charge virale VIH plasmatique contrôlée et stable, chez le patient traité, dans les 6 mois précédant l’AMP
  7. Chez l’homme infecté : charge virale dans le plasma séminal <100 000 copies /ml
  8. Pour le partenaire non infecté, dépistage du VIH au plus tôt dans les 15 jours qui précèdent la tentative et au plus tard le jour de la ponction ovocytaire ou de l’insémination.
  9. Chez la femme infectée :
    • Bilan pré-conceptionnel effectué avant la mise en oeuvre de l’AMP pour encadrer précocément le risque obstétrical
    • en cas de traitement antirétroviral, choix de molécules compatibles avec la grossesse
    • choix préférentiel d’un transfert d’un embryon unique pour limiter les complications obstétricales
  10. Dépistage chez le partenaire non infecté du couple

4) Où et comment les patients doivent-ils procéder?

Contact : Centre d’AMP de l’hôpital Bichat, 46 rue Henri Huchard, 75877 Paris cedex 18 (Métro: Ligne 13, arrêt: Porte de Saint Ouen)

Deux rendez-vous à prendre simultanément : Les consultations clinique et biologique permettent de faire le bilan du projet d’enfant, de la situation médicale, de prescrire différents examens du bilan de fertilité du couple, et de délivrer au couple une information orale et des documents écrits sur les techniques d’AMP

  1. Consultation du couple avec un biologiste Dr Catherine Patrat, Dr Lucie Delaroche, Dr Pauline Demailly ; laboratoire d’Histologie-Biologie de la Reproduction. Rendez-vous à prendre au tél: 01 40 25 88 84.
  2. Consultation du couple avec un gynécologue Dr Pierre Oger, Dr Chadi Yazbeck, Dr Sylvie Epelboin, Dr Sandrine Cohen-Scali, Dr Vanessa Kahn, Dr Marina Béchard. Rendez-vous à prendre au secrétariat du centre d’AMP au 01 40 25 76 79 entre 10h et 12h, et 14h et 16h, ou sur place le matin :

En cas de besoin, possibilité de consultation, dans le service de Maladies Infectieuses Pr Sophie Matheron (3ème mercredi matin de chaque mois) Rendez-vous à prendre au : 0140258892, en précisant consultation AMP

5) Quels documents le médecin référent infectiologue doit-il transmettre?

Le médecin référent du couple doit transmettre au secrétariat du Centre d’AMP les documents suivants :

Le couple doit avoir avec lui l’ensemble des éléments de ce dossier afin de pouvoir les communiquer à chaque consultation clinique ou biologique

6) Et après?

Apres les consultations avec l’une des biologistes et l’un(e) des gynécologues de l’équipe d’AMP, les étapes suivantes sont :

  1. la validation du dossier lors du staff hebdomadaire d’AMP (évaluation de la fertilité)
  2. puis la validation du dossier lors du staff multidisciplinaire « AMP à risque viral » mensuel, en présence des médecins référents en Maladies Infectieuses,en Hépatologie, et en virologie de l’Hôpital Bichat: Pr Sophie Matheron, Dr Pascale Longuet et Dr Anne Gervais Dr Florence Damond)
  3. la transmission de la décision de l’équipe pluridisciplinaire aux médecins référents et aux patients
  4. la convocation par les biologistes des hommes infectés par le VIH pour congélation de sperme
  5. la validation des paillettes de sperme par le laboratoire de virologie (délai d’environ 1 mois) et l’information écrite des patients et des gynécologues
  6. la consultation avec le gynécologue référent pour synthèse, complément d’information sur l’AMP, planification de l’AMP et établissement des prescriptions en vue du traitement
  7. la consultation avec l’une des sages-femmes de l’équipe d’AMP précédent le début de la tentative
  8. ultérieurement, le suivi entre chaque tentative, et le suivi de début de grossesse coordonné par la sage-femme et le gynécologue référent

7) Quelle technique d’AMP?

Plusieurs techniques sont réalisables à Bichat :

  1. Insémination intra-utérine (IIU)
  2. Fécondation in vitro (FIV)
  3. Fécondation par micro-injection d’un spermatozoïde dans le cytoplasme ovocytaire (ICSI)
  4. Fécondation par micro-injection, dans le cytoplasme ovocytaire, d’un spermatozoïde présélectionné à fort grossissement (IMSI)

Le choix de la technique repose sur la qualité du sperme et plusieurs critères féminins (âge de la femme, antécédents gynécologiques et obstétricaux, fonction ovarienne, perméabilité

Département Mal. Inf.

réseau
ALIS
ANNUAIRES
Inscriptions
Maladies
infectieuses
Addictions
Pers.
Agées
Cancer
Groupes
prof.
Pandémie
Grippale
lien vers administration du site